Entrevue avec Sœur Thoa Ta, Directrice du Centre des Sœurs de La Salle au Texas

Entrevue avec Sœur Thoa Ta, Directrice du Centre des Sœurs de La Salle au Texas

La Congrégation des Sœurs de La Salle a été fondée par les Frères du Vietnam en 1966 pour s’occuper des enfants pauvres qui avaient été abandonnés suite à la guerre du Vietnam. Les Sœurs s’établirent en Thaïlande, puis au Texas, États-Unis d’Amérique, en 1975.

Les Sœurs consacrent leur vie au service des autres dans le même esprit que celui que Saint Jean-Baptiste de La Salle a légué à ses Frères. Elles sont présentes au Vietnam, en Thaïlande et aux États-Unis d’Amérique. Elles s’occupent d’enfants âgés de deux à cinq ans et jusqu’à douze ans aux États-Unis d’Amérique. Beaucoup d’enfants viennent de familles nécessiteuses, en particulier au Vietnam et en Thaïlande.

« Le samedi en Amérique les leçons sont réservées au catéchisme et aux classes de langue vietnamienne pour les résidents vietnamiens. Il y a treize sœurs qui animent des activités post scolaires jusqu’à 18h. Ce sont elles qui travaillent avec les Scouts lasalliens et les Jeunes lasalliens qui s’engagent dans le volontariat.

Au Vietnam, par contre, le nombre de Sœurs engagés dans l’enseignement et les activités post scolaires est bien plus grand (environ 100) et elles forment une communauté beaucoup plus large. En Thaïlande il n’y a que six Sœurs. »

Quand on l’interroge sur la situation actuelle des vocations en Amérique, Sœur Thoa admet que les choses sont très difficiles. « Nous essayons d’intéresser au volontariat autant de jeunes que nous pouvons pour qu’ils puissent mieux connaître notre travail en s’engageant dans le social. Au Vietnam, la situation est bien plus simple. Il y a plus de vocations et nous avons aussi un programme de formation pour les enseignants qui travaillent avec nous et même pour d’autres enseignants d’établissements non lasalliens qui peuvent suivre nos sessions de formation et apprendre nos méthodes d’enseignement. »

Parlant d’un autre sujet, le récent passage de l’ouragan à Houston a eu un profond impact sur la communauté locale des Sœurs.  Avec l’aide de la population locale, les problèmes ont été résolus et les Sœurs sont prêtes à accepter la volonté de Dieu sur leur avenir immédiat. « Dans l’état actuel, nous ne pourrons probablement pas occuper nos locaux d’ici à deux années. Ils ont besoin d’être nettoyés et réparés après les dommages qu’ils ont subis. Espérons que nous trouverons un sens à ce désastre et que cela nous aidera à comprendre ce que l’avenir nous réserve. »

Entrevue effectuée par Ilaria Iadeluca – Directrice de la Communication
Institut des Frères des Écoles Chrétiennes, Rome.

 

This post is also available in: es en it

Share This Post