Scampia : début de la 11° année de IO VALGO, école lasallienne de la seconde chance

Scampia : début de la 11° année de IO VALGO, école lasallienne de la seconde chance

Et le Seigneur vit que c’était très bon. Il y eut un soir, il y eut un matin, premier jour.

C’est ainsi que la Genèse raconte la création et, avec le même sentiment et le cœur rempli d’espérance, nous avons commencé la 11° année de l’école de la seconde chance. L’émotion dans les yeux de qui s’est aventuré pour la première fois parmi les couleurs de CasArcobaleno …quelque chose de différent se produisait, non seulement à l’extérieur mais dans chaque garçon et fille…un monde nouveau commençait, de nouvelles possibilités qui émergeaient d’une vie ennuyeuse passée entre le lit, le canapé, la PlayStation, la maison d’un ami, vie liée au pouvoir exténuant du portable qui d’un côté vous ouvre à un monde immense mais vous enferme de l’autre.

La nouvelle création d’eux-mêmes, […] comme cocréateurs de leur propre croissance, découvreurs de merveilles, affamés d’émerveillement et de curiosité, capables de “voir à l’intérieur” comme acteurs et compagnons de voyage… […]…

L’inauguration de IO VALGO (j’ai de la valeur) provient d’une myriade de rencontres… au moins quatre avec chaque famille : nous connaître, nous rapprocher et montrer de l’intérêt pour répondre aux besoins réels du jeune : avant même de les accueillir à l’école nous voulons leur parler et les écouter dans un entretien « entre six yeux » : quatre de notre côté et les deux du/de la jeune ; nous leur montrons que nous leur portons de la considération et les traitons en adultes ; tout ceci fait naître en eux la responsabilité, mais aussi la confiance qui les pousse à analyser honnêtement leur propre expérience scolaire et leur donne la firté d’affronter une nouvelle aventure.

Les parents des jeunes nous ont impressionnés par leur présence positive, leur encouragement constant et pour avoir compris le but du projet IO VALGO : « J’ai tout compris ; vous êtes une communauté ! » nous a confié l’un des pères.

L’image de l’inauguration est le chemin que tous devront parcourir ; aux écoles échoit le rôle de « panneaux indicateurs », aux familles celui de « la source qui donne vie et désaltère » tandis que nous, « l’équipe » nous sommes le » pont « qui les aide à surmonter la cassure qui a effondré le chemin.

Notre effort commun sera donc de créer un nouveau territoire intérieur, pas seulement culturel ou éducatif pour les jeunes, qui impliquera chacun d’entre nous parce que, de cette rencontre, nous sortons tous transformés, sûrs d’avoir vu une expérience d’Amour qui dépasse et transcende nos personnes et nos frontières affectives et relationnelles.

Fr. Enrico Muller, FSC
Article complet sur www.lasalleitalia.net
Librement adapté de www.lasalle.org  par Ilaria Iadeluca, Service des Communications, Institut des Frères des Écoles Chrétiennes, Rome.

This post is also available in: es en it

Share This Post