Marcher avec les jeunes une aventure évangélique

Marcher avec les jeunes une aventure évangélique

Photos: La Salle Worldwide en Facebook
Mot-dièse Instagram e Twitter: #CILNairobi2018

« Marcher avec les jeunes une aventure évangélique »

Des lasalliens de 27 pays des cinq régions de l’Institut se trouvent réunis au Kenya pour participer au CIL (Centre International Lasallien) en vue de réfléchir et de poser des actions concernant la jeunesse, le travail pastoral et la promotion des vocations. Ce CIL est dirigé par le Secrétariat pour la formation de l’Institut et engage des Frères et des laïcs du monde entier.

Dimanche 4 novembre 2018

Le scolasticat de Nairobi, au Kenya, était rempli de sons joyeux du fait que les Lasalliens de 27 pays des cinq régions de l’Institut se sont rencontrés et salués lors de la cérémonie de bienvenue du CIL dont le thème est : « marcher avec les jeunes une aventure évangélique ». Dans le message de bienvenue, le Frère Rafael Matas a exprimé sa profonde gratitude aux Frères et aux Lasalliens du District de Charles Lwanga, en particulier au Frère Visiteur Ghebreyesus Habte et à la communauté du scolasticat pour les préparatifs de tout genre de  cette session du CIL.

Au cours de cette cérémonie d’accueil, il a été indiqué que le CIL avait été déplacé exprès de Rome à Nairobi dans le cadre de la célébration de l’Année des vocations Lasalliennes dans le but d’offrir une expérience nouvelle et revitalisante. La nuit s’est poursuivie avec musique et danse de chacun des pays qui composent le District de Lwanga, ainsi que de Madagascar, du Rwanda et du Burkina Faso. C’est dire que nous Lasalliens, nous nous unissons d’un seul cœur, pour un engagement, pour une vie!

 

Lundi 5 novembre 2018

L’ouverture du CIL a commencé par une réflexion du Frère Jésus « Chuy » Rubio: « Nous avons beaucoup rêvé avec ce programme, un programme spécial pour l’année des Vocations Lasalliennes. Nous assumons pleinement le risque d’avoir délocalisé le CIL de Rome à Nairobi, au Kenya. De ce fait, nous sommes très reconnaissants pour la grande collaboration et le soutien du District de Charles Lwanga pour la tenue effective de cette session du CIL. Pour nous tous réunis ici à travers cette session, Nairobi demeure pour nous une Terre Sainte.

Toujours dans cette même lignée d’ouverture du CIL, Le Frère Rafael Matas a poursuivi la réflexion en exprimant l’espoir que cette session du CIL serait un lieu de « communion pour la pastorale des vocations lasalliennes et un espace de travail en réseau sur la façon dont les Lasalliens voient la société et le rôle qu’ils devraient jouer en vue de sa transformation.

Le thème central de la session du matin a été : »Ouvrez les yeux ». Ainsi, les participants ont été invités à travailler à travers deux dynamiques. Premièrement, la dynamique de la liberté religieuse et de la sécularisation et, deuxièmement, les « tensions » pouvant exister lors de la réalisation d’une « pastorale prenant en compte toutes les vocations lasalliennes ».

Les participants ont eu l’occasion de s’entretenir avec d’autres participants de différents contextes culturels par le biais d’un programme de «rendez-vous pour des entretiens».

La deuxième séance de la journée avait pour thème : « Ouvre ton cœur ». Les participants ont été invités à réfléchir sur leur propre itinéraire professionnel et la prise de conscience de l’empreinte de Dieu lors de ce parcours. Ensuite, les participants ont partagé leur réflexion par petits groupes de langues. La journée s’est terminée par une célébration de l’eucharistie en français.

Pensée du jour: « Si tu veux faire rire Dieu, racontes-lui tes intentions ».

Mardi 6 novembre 2018

La session du jour a été dirrigé par Frère Paulo Dullius: « Pourquoi faisons-nous ce que nous faisons? » Nous nous concentrons sur le thème de la motivation. Qu’est-ce qui nous motive dans notre vocation? Nous avons reconnu que nous participons à la mission de Dieu et que la mission de Dieu est amour. Par conséquent, lorsque nous considérons la mission, nous considérons que c’est: 1. Une mission humaine: inviter, écouter et comprendre, 2 une mission chrétienne : Jésus a matérialisé une façon de vivre notre vie humaine en relation avec Dieu. 3. Une mission lasallienne: le but de notre vie inspirée par Jésus-Christ reflète la conscience d’aimer toute l’humanité. En tant que Lasalliens, nous nous associons à la mission et cette mission est la mission de l’amour de Dieu. Par conséquent, comment la mission de Dieu reflète-t-elle notre mission lasallienne ? Quel est le rôle du ministère des vocations en invitant et en accompagnant les autres à découvrir comment ils sont appelés à participer à la mission de Dieu?

Motivés par la présentation inspirante du frère Paulo, les participants se sont réunis en petits groupes de langues pour discuter de ce qui précède et préparer une plénière pour l’après-midi.
Pensée du jour: Notre mission lasallienne est d’accompagner la mission de Dieu.

Mercredi 7 novembre 2018

Ce mercredi 7 novembre est le troisième jour des travaux du CIL. Ce jour est consacré au thème « Jeunesse, foi, communauté et discernement vocationnel » travaillé en cinq sessions comme les deux premiers jours. La matinée a été consacrée à trois sessions et l’après-midi, à deux.

Nous avons commencé cette journée par la prière centrée sur la Parabole du Bon Samaritain. Chacun a été invité à se rappeler les noms de deux personnes avec qui il a fait l’expérience de l’amour du prochain. Les noms de ces personnes ont été évoqués au cours de la prière.

Keane PALATINO a animé le grand groupe par une activité de dynamique de groupe avant l’entrée en salle de conférence. Au cours des deux sessions il a présenté un merveilleux exposé sur le contexte des jeunes. A partir de son expérience ; il s’est servi de supports audiovisuels pour partager avec les participants les besoins des jeunes d’aujourd’hui. Dans la première vidéo visionnée, on a pu voir une jeune qui s’est adressé aux adultes en racontant son histoire douloureuse et en invitant les adultes à regarder les jeunes avec plus d’empathie, à les accueillir, les écouter, les comprendre et les accompagner à trouver de réponses à leurs problèmes. Dans la deuxième vidéo, un adulte a abordé les nouvelles approches pour marcher avec les jeunes afin de les aider à trouver un sens à leur vie.

Cette présentation a conduit au temps de réflexion personnelle à partir d’un questionnaire. Les fruits de cette réflexion seront partagés dans les groupes linguistiques en fin de matinée.

Avant les rencontres en groupes linguistiques, un moment merveilleux de rencontre avec les élèves de De La Salle School a été organisé dans la salle. Différentes prestations musicales et poétiques sont présentées par des garçons et des filles talentueux et élégamment habillés.

A la reprise de l’après-midi, Mme Stella QUINTOS a conduit le grand groupe par une autre animation sur le terrain de basket de l’école. Elle a présenté ensuite un exposé sur la manière d’entrer en dialogue avec les jeunes à partir des changements qui ont impacté leur vie. Elle a surtout insisté sur la crise religieuse que traversent les jeunes adultes et qui se manifeste par leur désaffiliation de l’Église. Ils ont un grand besoin de rencontrer des adultes modèles qui les écoutent et marchent avec eux, les accompagnent pour trouver un sens à leur vie.

Les différents groupes linguistiques ont présentés les fruits des partages. En somme, on peut retenir que nous les lasalliens sommes invités à être des bons samaritains pour les jeunes qui sont à l’image de l’homme blessé  et abandonné sur le chemin. M. Keane a précisé que Jésus est le vrai Bon Samaritain. C’est la Parabole du Bon samaritain qui a servi pour la prière prévue dans les groupes linguistiques.

Pensée du jour : « celui qui veut voyager en avion, doit aller à l’aéroport » Allons rencontrer les jeunes là où ils sont.

Jeudi 08 novembre

Le thème développé aujourd’hui est « la culture des vocation ». Les sessions sont conduites conjointement par F. Félix et F. Chuy. La prière du jour porté sur l’appel des premiers disciples André, Simon Pierre, Philippe et Nathanaël, par Jésus dans l’évangile de Saint Jean (Jn 1, 35-51). Nous avons loué Dieu pour nos différents appels et demandé sa bénédiction pour tous ceux qui partagent la mission éducative lasallienne.

Les trois sessions du matin sont consacrés à l’introduction du Frère Félix par une vidéo d’animation de groupe, à la présentation sur la « compréhension et la pratique des vocations » dans les cinq Régions de l’Institut et la réflexion personnelle, par cinq participants du CIL, choisis dans les cinq Régions de l’Institut. Ces différents travaux sont communiqués sous forme de projection commentés respectivement par F. Jacques MONCHÉBI (RELAF), F. Chris Patino(RELAN), F. Eder Polido(RELAL), F. Zohaib Gil (PARC) et Mme Elenora Munaretto (RELEM). Ils ont permis de constater qu’il y a différents niveaux de compréhension et une variété de pratiques de la culture des vocations selon les Régions, la diversité de la compréhension et présenté les réalités de leur Région et District  respectifs.

Les deux sessions de l’après-midi ont porté sur la conclusion de Frère Chuy et les discussions en groupes linguistiques sur le projet de la Circulaire 471 à partir de deux points. D’une part, faire le partage sur les éléments nouveaux, les limites, les éléments inspirateurs et les points superflus du contenu document. D’autre part, réfléchir à propos des implications de la culture des vocations sur les programmes de formation sur la foi. Les résultats des échanges de ces groupes seront envoyés à F. Chuy.

Pensée du jour : « qui ne sème rien, ne récolte rien » .

 

Vendredi 9 novembre 2018.

La journée a été consacrée à la pastorale des jeunes et des vocations, un sujet abordé à travers les thèmes suivants:

  • Connaître les programmes sur les jeunes des différents Districts, notamment avec celui du District de San Francisco – Nouvelle Orléans présenté par Mme Kenena Amuzie, du District d’Antananarivo par Frère Bruno et du District ARLEP par Frère Jorge Sierra.
  • Réfléchir et partager sur des meilleurs pratiques pour générer des idées et dialoguer à travers un « World Cafe ». Chose qui a établi les bases de l’après-midi.
  • Travailer par groupes linguistiques sur des propositions orientées vers la formation et l’action dans la foi, le service et la communauté.

Pensée du jour: « Nous avons reçu un trésor à partager ».

Samedi 10 novembre 2018

Nous avons visité le quartier précaire de Kangemi où nous avons rencontré un centre communautaire dont le personnel nous a aidés comme guide à visiter le dit quartier. . Divisés en petits groupes, nous avons parcouru et échangé avec des personnes et institutions du quartier. Nous avons aussi  vu les besoins pressants dont souffrent la population. Dans le même temps, nous avons découvert l’immense valeur du service fourni par le « Kangemi Resource Center », à travers surtout l’éducation, l’organisation communautaire pour la production et la commercialisation de produits, la purification de l’eau, la bibliothèque, etc.

Dans ce centre, nous avons mangé et célébré le cinquantième anniversaire de Frère Agustín Ranchal. Nous avons clore la journée avec la messe anticipée du dimanche à la paroisse Regina Caeli.

Pensée du jour: « Nous sommes les mains de Dieu. »

Dimanche 11 novembre 2018.

Ce fut une journée de culture et de découverte à travers des visites au « Musée national de Nairobi » et à « Bomas of Kenya ». Dans le premier lieu, nous avons été émerveillés par l’histoire, la culture et le patrimoine naturel du Kenya grâce aux explications bien détaillées de nos guides.  Dans le second lieu, nous avons eu l’occasion de connaître les constructions traditionnelles et d’apprécier les danses, les vêtements, la musique et les chants traditionnels des principales tribus du pays, comme les Mijikenda, les Luo, les Taita, les Embu, les Massaï, les Kikuyu, les Kamba, les Kalenjin, les Luhya, les Kisii, les Kuria, pour ne citer que ceux-ci.

Pensée du jour: « Notre diversité, c’est la richesse ».

 

Mercredi 14 novembre

La suite du développement du thème de la pastorale des vocations lasalliens a fait l’objet des rencontres de ce jour. F. Joseph Félix est le communicateur principal. Les différentes sessions de la journée sont consacrées à la présentation des pratiques de la pastorales des vocations dans districts, à la lecture de l’avant-projet de la Circulaire 471 et des échanges sur ses contenus dans les différents groupes.

A la première session, F. Joseph Félix a présenté le plan de la journée et introduit les cinq intervenants des Districts. Les cinq présentateurs ont répondu à la question « que faites-vous pour aider à devenir lasalliens ?

Sr Angelyne Noashy RANDRIANARILALA, Sœur Gadaloupaine de La Salle, de la délégation de Madagascar, a présenté la manière dont la culture des vocations est vécue dans sa Congrégation. F. Edgar ESPARAGOZA a montré que dans le District LEAD de la Région PARC, il est proposé aux élèves les valeurs lasalliennes Foi-Service-Communauté pour les aider à trouver de sens à leur vie. Mme Maryann Donohue LYNCH du District DENA a surtout présenté les engagements offerts aux anciens élèves pour les maintenir dans le réseau lasallien. F. David Garcia De la Peña du District de Mexico Nord a particulièrement partagé l’expérience des engagements des parents d’élèves dans la mission éducative lasallienne. F. Jesús PERIGOT a présenté la pastorale des vocations à partir d’un plan global et sa mise en œuvre dans le District d’ARLEP organisé en secteur et en communautés lasalliennes en zone, avec des programmes de formation et de discernement proposé à tous les membres des communautés lasalliennes.

Après ces cinq présentations bien appréciées par tous, F. Joseph Félix a invité les participants à lire et à réfléchir sur l’avant-projet de la Cir 471.

Pensée du jour : « le défi du monde est de vivre uni dans la diversité ».

 

Jeudi 15 novembre.

Cette journée a été animée par Frère Chiva. Dans sa communication très interactive, il a emmené les participants à faire des projections dans le futur. Pour lui nous devons penser l’Institut. Et la question est comment voyons-nous l’Institut à l’an 2051 ? (année qui couronnera les 400 de la naissance de notre fondateur ».

Cela a fait donc l’objet d’une réflexion profonde par petit groupe. Il était donc question de penser le futur en mettant en évidence plusieurs scénarios.

D’abord un scénario idéal prenant en compte la vocation Frères, Sœurs, Laïques, la vie communautaire, notre mission…Mais, il fallait aussi se pencher sur un pire scénario. Cela a donc constitué l’objet des travaux pendant toute la journée.

Pensée du jour « le rêve est purement humain, l’absence de rêve est synonyme de mort ».

 

 

Fr. Seny Francis Goze
Sra. Maryanne Lynch
Fr. David García FSC
Fr. Rafa Matas FSC

Photos: La Salle Worldwide en Facebook
Mot-dièse Instagram e Twitter: #CILNairobi2018

This post is also available in: es en it

Share This Post