LE 9e CONCOURS LSDREAMS POUR LES ÉCOLES LASALLIENNES D’EUROPE ET DU MOYEN-ORIENT

LE 9e CONCOURS LSDREAMS POUR LES ÉCOLES LASALLIENNES  D’EUROPE ET DU MOYEN-ORIENT

Des projets espagnols, portugais, turcs, égyptiens et palestiniens remportent le concours international LSdreams pré-universitaire 2019.

Les projets lauréats apportent des solutions aux problèmes sociaux par l’innovation, dans les domaines de l’ingénierie, de la gestion d’entreprise, de la santé, de l’architecture et des sciences de la vie et de la terre.

Barcelone, le 9 avril 2019. La 9e édition du concours LSdreams a déjà des gagnants. Le concours, une initiative des universités La Salle et ouvert aux étudiants pré-universitaires des centres lasalliens d’Europe et du Moyen-Orient, âgés de 16 à 20 ans, a reçu des propositions d’Espagne, du Portugal, de Turquie, d’Égypte et de Palestine. La Salle Bilbao, qui a remporté deux catégories, le premier prix et le prix ASSEDIL, mérite particulièrement d’être signalée. L’objectif principal des prix est d’encourager l’inclusion de valeurs éthiques dans le développement de projets de recherche qui améliorent leur environnement social. Les projets gagnants traitent de questions telles que la sécurité des motards, la sécurité numérique, les énergies renouvelables, l’intégration sociale, les services sociaux et la santé et le bien-être.

Le but du concours est également d’encourager les jeunes à être sensibles et à réfléchir aux implications morales et éthiques dans les cinq domaines de la connaissance proposés par l’organisation. Les projets présentés devraient viser à améliorer leur environnement immédiat en tant que projets de recherche et développement innovants dans les domaines de l’architecture, de l’ingénierie, de la santé, de la gestion d’entreprise, des sciences de la vie et de la Terre.

Lors de l’édition de cette année, le concours a décerné six premiers prix, un prix ASSEDIL, un prix extraordinaire LSdreams et six accessits.

• Dans le domaine du Projet collaboratif, il a été décidé d’attribuer le premier prix et le prix extraordinaire au groupe ULTRAVISION des centres Saint-Michel Fransiz Lisesi d’Istanbul (Turquie) et à la Salle Beit Hanina de Jérusalem (Palestine). Les équipes sont formées par les étudiants Eda Güçhan, Şila Polat, Asli Ünlüer, Jennifer Fairhurst et Amro Imad Sinokrot, Omar Khaldon Abou Saoud, Jennifer Dakkak Fairhurst et les professeurs Milena Kuyumciyam et Amer Qaysi.

Dans la même catégorie de projet, un accessit a été attribué à l’équipe

Autoroute pour la santé des centres : La Salle Barcelos de Barcelos (Portugal) et La Salle Palencia (Espagne). Les équipes sont formées par les étudiantes Ana Catarina Martíns Araújo, Diana Sofia Borges Fonseca et Sara Margarida Antunes Gomes, ainsi que par les tuteurs José Correis Roque et David Saura López.

• Dans le domaine de l’ingénierie, il a été décidé d’attribuer le premier prix au groupe scolaire La Salle Barcelos (Portugal) pour le projet « Body Bubble ». L’équipe est composée des étudiants José Nuno Correia Campos, Hugo José Campos Martins et Pedro da Silva Pereira et de leur tuteur José Eduardo Correia Roque.

Ce projet consiste en une combinaison gonflable intégrale pour motocyclistes, qui fournit une protection à tout le corps et est activé en millisecondes, empêchant blessures et mort. Ce costume pourrait gonfler en quelques millisecondes, tout comme un airbag Cependant, cela pourrait protéger particulièrement toutes les parties importantes du corps du conducteur, tels que la colonne vertébrale, le cou et même le thorax. Contrairement à d’autres produits similaires existants, ce projet fournit une

protection complète du corps, y compris la connexion au casque et la stabilisation du bas du corps.

Par ailleurs, le jury a décerné un accessit au groupe du Collège Saint-Marc d’Alexandrie (Égypte) pour son projet « SQRband : Virtual Smart Keychan ». L’équipe est composée de Kyrollos Youssef, Mohammed Amr et George Gabriel et du tuteur Ihab Ghobrial.

Le projet repose sur la création d’un trousseau numérique sécurisé stocké dans un bracelet ou autre dispositif électronique. Ouvrir automatiquement les portes, entrer des comptes ou valider des paiements en utilisant une connexion sans fil. Il peut être utilisé pour remplacer des documents d’identité nationaux ou passeports. Toutes les données sont stockées et transmises en toute sécurité en utilisant une implémentation du protocole RSA avec mesures de sécurité supplémentaires prévues pour empêcher que les pirates informaticiens volent des données utiles.

• Dans le domaine de l’architecture, le jury a décerné le premier prix au groupe de l’école Saint-Joseph Fransiz Lisesi à Istanbul (Turquie) pour son projet : « Mur Zephyr ». L’équipe est composée des étudiants Irem Duru et Karya Erdoğan et du tuteur Laurent Chapdelaine.

Ce projet est basé sur un mur en ailettes connecté à un convertisseur qui transforme l’énergie cinétique de l’énergie éolienne et solaire en électricité.

De plus, le jury a décerné un accessit au groupe La Salle de Beit Hanina (Collège des Frères – Beit Hanina) de Jérusalem (Palestine) pour son projet « Syning ». L’équipe se compose des étudiants Zein Zamamiri, Salma Abu Hummos et Rami Copty et du tuteur Amer Qaysi.

Le projet vise à documenter, dessiner, étudier et proposer un plan de développement d’un ancien bâtiment moderne, écologique, générateur d’énergie et bénéfique pour la communauté. Ce bâtiment est situé dans une des rues les plus anciennes et les plus célèbres de la ville, juste en dehors de la vieille ville de Jérusalem.

• Dans le domaine de la gestion d’entreprise, le premier prix et le prix ASSEDIL ont été attribués au groupe La Salle Bilbao (Espagne) pour le projet « Empathy site Social Franchisee ». L’équipe est composée des étudiants Idoia Gondra Pérez, Arrate Jace Izaguirre et Itziar Arrillaga Gonzalez, et du tuteur Martxeli Mugica Jauregui.

Face à la tendance mondiale croissante des migrations de groupes humains où il y a des enfants et adolescents, certaines difficultés se manifestent lors de l’arrivée aux écoles dans l’adaptation de différents pays. En raison de ses différents niveaux de formation et pour l’inclusion des étudiants et des familles, le site Empathy a mis ce projet qui repose sur deux bases : un réseau de soutien et d’appui socio-éducatif. Ce réseau est dirigé par un groupe ouvert d’étudiants, d’anciens élèves, de parents, d’éducateurs qui accueillent les élèves immigrants et leurs familles dans l’emplacement de leur entreprise sociale.

En outre, le jury a décidé d’attribuer l’accessit dans la même catégorie au groupe scolaire San Juan Bautista de Los Corrales de Buelna (Espagne) pour leur projet : »Efficacité dans le département des ressources humaines ». L’équipe est composée de Joana Herrero Santana, Andrea Merino San Segundo, Tania Garcia BouBoulis et la tutrice Diana Ortiz Ruiz.

Gardant à l’esprit que les théories modernes qui reconnaissent l’importance d’une gestion efficace des ressources humaines, nous sommes conscients que dans la plupart des entreprises le département en charge est saturé par les tâches bureaucratiques d’administration, jusqu’à recourir à la sous-traitance de cette dernière pour libérer des ressources comme celle-ci. Pour cette raison, ils entendent trouver une alternative plus efficace et économique, ce qui permet au département des ressources humaines d’assumer des tâches vraiment capables de donner une plus grande valeur à l’entreprise.

• Dans le domaine de la santé, il a été déterminé d’attribuer le premier prix au groupe La Salle Jerusalem School (Palestine) pour son projet « Eduevolution ». L’équipe est composée des étudiants Issam Shihabi, Christine Yousef Sabat et Omeros Samara et du tuteur Afif George Amireh.

En tant qu’habitants de Jérusalem, les Palestiniens sont confrontés à divers défis et discriminations structurels dans leur vie quotidienne, ceux qui leur sont posés dans leur propre société palestinienne comme ceux qui sont dus à l’occupation. Leurs quartiers ont peu accès aux services sociaux de base, le taux de chômage est élevé et les possibilités sont limitées. Ils font également face à des pressions sociales au sein de la communauté palestinienne : ils sont censés se conformer à l’image de ce que produisent les moyens de réussir, souvent étroitement définis par la richesse matérielle, le mariage et la formation d’une famille.

En outre, le jury a attribué un accessit, dans la même catégorie, au groupe de l’école La Salle à Cordoue (Espagne) pour son projet « Acercando fronteras ». L’équipe se compose des étudiants Angela Miño Calero, Rebeca Sosa Lozano et Marta Garcia de Viguera et de la tutrice Rocío del Pilar Rodríguez Torres.

Ce projet consiste à créer des brochures en trois langues : espagnol, anglais et français, qui seront envoyés à différents pays sous-développés, basé sur des informations d’hygiène de base et des exercices ou jeux bénéfiques pour la santé physique. Ils sont suivis par d’abondantes photographies et dessins afin que les enfants puissent les interpréter, tout comme les adultes du tiers monde. Ces publications essaient de résoudre le problème de désinformation qu’ils ont dans ces pays-là, avec des informations qu’ils jugent fondamentales pour leur santé et leur bien-être.

• Dans le domaine des Sciences de la vie et de la terre, le jury a décidé d’attribuer un premier prix au groupe de l’école Saint-Marc d’Alexandrie (Égypte) pour son projet « Phytoépuration ».

L’équipe est composée des étudiants Marc Bondoly, Ahmed Hamdy et

Pierre Bahgat et le tuteur Samy Medawar. Ce projet est basé sur l’utilisation de bactéries naturelles dans le système des racines des plantes pour purifier l’eau. Les bactéries qui ont besoin d’oxygène et n’émettant pas de mauvaises odeurs « mangent » de la matière organique. Ils la transforment en un matériau minéral assimilable par les plantes. En retour, les plantes fourniront de l’eau aux bactéries par leurs racines.

Par ailleurs, le jury a décerné un accessit au groupe scolaire La Salle Bilbao (Espagne), pour son projet « Natura ». L’équipe est composée des étudiants Ane Yagüe Viciola, Irati Alcubilla Tamayo et Itziar Arriaga Ruiz de Velasco, ainsi que du tuteur Garbiñe Ibañez Cantón.

Un projet créé par les étudiants pour transformer leur école en agent de changement, une école résiliente dans leur ville, pour collaborer à la construction d’une ville où les personnes ont des espaces avec une bonne qualité d’air, peu de bruit et sans îlots de chaleur Sa proposition veut mettre l’accent sur l’union du besoin d’amélioration de l’environnement avec l’inclusion sociale des groupes qui ont leur siège dans leur quartier. C’est un projet inclusif.

Les équipes gagnantes, dans chacun des domaines de connaissances proposés par le l’organisation, se rendra à Rome les 25, 26, 27 et 28 avril 2019 pour recueillir le prix.

À propos de LSdreams :

LSdreams est organisé par les universités de La Salle, le réseau des universités lasalliennes, les écoles internationales composées de sept centres universitaires européens : UniLaSalle Beauvais, l’École Catholique d’Arts et Métiers (Lyon), le Groupe ESAIP Enseignement Supérieur (Angers), le Centre La Salle Mounier (Paris), La Salle Campus Barcelone-URL, La Salle Campus de Madrid et l’Université ouverte La Salle (UOLS).

Contact pour la presse :
La Salle Campus Barcelona-URL
Elisa Álvarez (elisa..edu)

This post is also available in: es en

Share This Post