Qui sommes-nous


Institut des Frères des Ecoles chrétiennes – La Salle

 

Saint Jean-Baptiste de La Salle est né en France en 1651, dans une des familles les plus notables de la ville de Reims. Il a été ordonné prêtre à l’âge de 27 ans.

Docile à la voix de Dieu qui l’appelait à mettre toute sa confiance en Lui, Jean-Baptiste s’est dépouillé de tout : d’abord de son titre de chanoine, puis de son patrimoine qu’il a distribué aux pauvres durant la famine qui a désolé la France en 1683 et 1684. Il est devenu ainsi totalement pauvre comme les enfants qui venaient dans ses écoles et comme les maîtres qu’il encourageait à avoir confiance en Dieu.

La Salle s’est senti « touché par la détresse des enfants des artisans et des pauvres ». Peu de temps après, il s’est trouvé engagé à aider un groupe de maîtres, à fonder des écoles pour enfants pauvres, et pour leur offrir une bonne éducation, il a fondé les Ecoles chrétiennes et gratuites. Il s’est associé à ces maîtres et a fondé avec eux une communauté de laïcs, qui a pris le nom de Frères des Ecoles chrétiennes en 1680.

Il a alors compris que Dieu l’avait conduit à une entreprise imprévisible : la naissance d’un nouveau type de vie consacrée, celle des Religieux Frères.

En 1725 l’Institut a reçu l’approbation formelle de la part de l’Eglise par la Bulle papale « In apostolicae dignitatis solio ».

Jean-Baptiste de La Salle a été canonisé en 1900. Pie XII l’a proclamé en 1950 « Patron spécial de tous les éducateurs chrétiens ».

Aujourd’hui, la grande famille de La Salle est formée d’environ 4.000 Frères qui, ensemble avec 90.000 éducateurs et éducatrices et de nombreux collaborateurs Laïcs travaillent dans près de 1.000 centres éducatifs dans 79 pays. 850.000 élèves, enfants, jeunes et même adultes, reçoivent la meilleure éducation possible dans les écoles de La Salle.

Le charisme « lasallien : », toujours vivant et renouvelé, a porté ses fruits jusque dans la naissance d’autres congrégations et groupes d’hommes et de femmes consacrés : Institut Séculier de l’Union des Catéchistes (présents en Italie, Pérou, Erythrée) ; Sœurs Guadaloupaines de La Salle (présentes en Bolivie, Brésil, Colombie, Equateur, Philippines, Italie, Madagascar, Mexique, Pérou, USA) ; Sœurs Lasalliennes(présentes en Australie, Philippines, Thaïlande, USA, Vietnam) ; Fraternité « Signum Fidei » (Laïcs consacrés présents dans 35 pays).

Font également partie de la Famille Lasallienne et en partagent le charisme le mouvement des Jeunes Lasalliens, l’union Mondiale des Anciens Elèves (UMAEL) et l’association Internationale des Universités Lasalliennes (IALU/AIUL). La Famille Lasallienne reconnaît et accueille des personnes d’autres religions, des croyants d’autres confessions qui partagent la Mission Educative Lasallienne et appellent La Salle « notre Fondateur », comme on le voit par exemple à l’Université de Bethléem où sont présents, outre les Frères, des enseignants et étudiants d’autres religions.

L’activité éducative de la Famille Lasallienne se réalise en faveur de tous les secteurs sociaux. L’Institut a toujours été engagé en faveur de l’éducation aux droits de l’enfance. En l’année internationale de l’alphabétisation  l’UNESCO a accordé le prix NOMA (1990) aux Institutions Lasalliennes. L’Institut collabore au Projet Intercongrégationnel « Solidarité avec le Sud-Soudan » de l’Union des Supérieurs Généraux ; il fait partie des membres fondateurs du BICE (Bureau International Catholique de l’Enfance) et, à la suite du terrible tremblement de terre qui a frappé Haïti, la congrégation est en train de réaliser un important projet de nature scolaire, sanitaire et sociale.

Les centres éducatifs de l’institut Lasallien incluent tous les niveaux : éducation maternelle et primaire, enseignement secondaire et supérieur, formation professionnelle et universitaire. Aujourd’hui les Frères et les Laïcs Lasalliens tiennent plus de 300 centres d’éducation non formelle pour les enfants, jeunes et adultes vivant dans des zones socialement dégradées.

Sur les traces du Fondateur, 14 Frères ont été canonisés, 150 sont Bienheureux, 8 Vénérables et 5 autres sont sur la voie de la Sainteté, leur cheminement étant à son début ou en voie de conclusion.

This post is also available in: es en it