CIAMEL

CIAMEL

Le Conseil International de l’Association et de la Mission Éducative Lasallienne

 

Définition et objectif

solidarieta_ciamel_bluLe Conseil International de l’Association et de la Mission Éducative Lasallienne (CIAMEL), tel qu’il est défini par ses statuts, est un organisme délibératif et collaboratif de Frères et de Partenaires représentant l’Institut au niveau mondial. Il est établi pour animer et diriger tous les programmes éducatifs actuels et futurs qui incarnent la mission lasallienne. Le travail du CIAMEL a pour ambition de soutenir chaque étudiant confié à nos soins, en particulier les pauvres et les plus vulnérables.

 

Buts stratégiques

  1. Mener les lignes d’action prioritaires proposées par l’Assemblée internationale pour la Mission Éducative Lasallienne (AIMEL 2013), et évaluer leur impact en particulier dans le service pour les pauvres et les plus vulnérables.
  2. Mettre en œuvre les propositions du 45e Chapitre général concernant le mandat du CIAMEL.
  3. Développer une vision prophétique pour le réseau lasallien sur la base d’études au niveau mondial des réalités actuelles et des possibilités futures.

 

Buts opérationnels

  1. Identifier les structures de District et de Région de la Mission Éducative Lasallienne qui existent déjà et promouvoir leur mise en place là où elles n’existent pas.
  2. Aider et renforcer une bonne administration dans les œuvres existantes pour assurer leur viabilité.
  3. Aider et encourager les projets éducatifs en faveur des plus vulnérables au niveau international.
  4. Se mettre en réseau avec les universités lasalliennes et les centres d’études supérieures afin de renforcer les liens, mettre en commun les ressources et encourager la recherche, au profit de la mission lasallienne.
  5. Promouvoir la formation intégrale des Lasalliens afin de favoriser une plus grande compréhension et une plus large mise en œuvre de la mission lasallienne.
  6. Renforcer le réseau lasallien des œuvres selon les critères de solidarité et d’interdépendance.
  7. Réunir des Lasalliens de divers secteurs de l’Institut pour créer des commissions ad hoc sur des projets spécifiques.
  8. Collaborer avec les Secrétariats de la Maison généralice pour tout ce qui se rapporte au travail de la mission.
  9. Créer un guide d’évaluation institutionnelle, basé sur des critères développés par le Secrétariat Association et Mission, pour évaluer et renforcer l’engagement des membres dans les œuvres du réseau éducatif lasallien.

 

Les membres

Le rôle stratégique confié à cette nouvelle structure deman- 22 de une sélection soigneuse de ses membres qui dans l’idéal se composent d’un tiers de Frères et de deux tiers de Partenaires. Cette sélection suivra un processus guidé par et fondé sur des critères spécifiques dont le but est de sélectionner des Lasalliens de l’Institut mondial qui soient capables de remplir le mandat du Conseil. Les statuts approuvés donnent ces critères à tous ceux qui sont chargés du processus de sélection des candidats, c’est-à-dire les Frères Visiteurs et les Frères Conseillers des Régions. Le Frère Supérieur général et son Conseil procéderont aux nominations définitives dans le souci d’assurer l’équilibre et la diversité des membres du Conseil.

Alisa Macksey, RELAN – President CIAMEL

Rose Dala Nanema, Afrique de l´Ouest
Colette Allix, France
Antoine Béland, ICYL
Merv McComrack, PARC
Br. William Mann, IALU
H. Jesús Félix Martínez, fsc RELEM
Br. Ferdinand Biziyaremiye, FSC RELAF
H. Carlos M. Castañeda Casas, fsc RELAL

 

Procédures du Conseil

Cette nouvelle structure vise à fournir un processus dynamique et efficace. À cet effet :

  • La première réunion du Conseil comprendra une directive sur l’interaction du Conseil avec d’autres structures internationales. Les nouveaux membres recevront également cette directive en joignant le Conseil.
  • La première année, le Conseil se rencontrera en personne deux fois.
  • Après la première année, et compte tenu des implications financières, le Conseil en consultation avec le Frère Supérieur général et son Conseil, décideront s’il faut se rencontrer une ou deux fois par an.
  • Si nécessaire, le Président, en consultation avec le Frère Conseiller général accompagnant Association et Mission, peut appeler à des réunions tenues par visioconférences.
  • Le Conseil s’engage à un processus de discernement et une réflexion priante, qui respecte les points de vue de tous afin d’atteindre le consensus.
  • À la discrétion du Frère Supérieur général et de son Conseil, une réunion annuelle conjointe peut être programmée pour s’assurer de l’alignement des priorités.
  • Le Conseil peut engager des experts techniques pour le conseiller et l’informer sur des points particuliers.
  • Le Conseil, dans son exercice, établira des équipes ad hoc pour des projets spéciaux.
  • Le Conseil décidera la façon dont le travail du projet et ses résultats seront mis en œuvre et diffusés à travers le réseau éducatif lasallien.
  • Au cours de projets donnés, le Conseil peut demander une collaboration plus étroite ou le soutien de Secrétariats et ou de Services spécifiques.
  • L’agenda annuel prévoit que le Conseil rencontrera les Secrétariats et les Services de la Maison généralice pour partager avec eux les informations pertinentes.
  • Les décisions prises par le CIAMEL seront soumises à l’approbation du Frère Supérieur général et de son Conseil.

 

Évaluation du Conseil

Les membres nommés du Conseil se réuniront pour la première fois au dernier trimestre 2015. Ils feront ensuite un rapport périodique au Frère Supérieur général et son Conseil sur les progrès de leurs projets. On espère que cette structure, prenant effet presque 10 ans après qu’elle ait été proposée, s’avérera utile et effica- 24 ce. Le rapport du Frère Supérieur général et son Conseil au 46e Chapitre général servira de base pour les décisions futures concernant cette structure de la Mission Éducative Lasallienne.

 

 


 

Statuts CIAMEL

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Collection: Vers la Déclaration
Nº1 – Décembre 2016

COMPRENDRE L’ÉCOLE LASALLIENNE DANS LE CONTEXTE DU XXIe SIÈCLE

This post is also available in: es en it