Fr. Victorino Nymphas

Frère Victorino Arnaud (1885-1966)
Il est né Onzillon (France) le 17 septembre 1885. Il était entré depuis peu de temps dans l’Institut quand il fut obligé de s’exiler à cause de la persécution religieuse qui régnait en France au début du XXe siècle.

Cuba fut le pays où il choisit d’aller. Il y demeura de 1905 à 1961, quand une autre persécution l’obligea à un deuxième exil, plus cruel que le premier. À Cuba, il s’adapta merveilleusement, et ses nombreuses initiatives apostoliques furent accueillies avec enthousiasme. Frère Victorino a fondé :
– l’Association La Salle, en 1919;
– la Fédération de la jeunesse catholique cubaine, pour les garçons et les filles;
– la Résidence catholique universitaire, en 1946;
– le Regroupement des familles catholiques, en 1953.

De 1961 jusqu’à sa mort, survenue six ans plus tard, il a réorganisé diverses associations parmi les exilés cubains de New York, Miami et Porto Rico. Il est décédé à San Juan de Porto Rico le 16 avril 1966. La sainteté s’est manifestée quotidiennement dans ces diverses activités et dans d’autres. Elle a transformé une existence simple, liée à un lieu et à la répétition de gestes et d’actions ordinaires, dans une offrande continue de lui-même à Dieu et aux autres. Exaltant le terrible quotidien, le pape Pie XI ne déclarait-il pas, comme nous le savons déjà : « La sainteté ne consiste pas à faire des choses extraordinaires, mais des choses communes d’une manière non commune. »

PRIÈRE

Que l’on peut réciter sous forme de neuvaine, pour demander des grâces par l’intercession
du Serviteur de Dieu Frère Victorino, grand apôtre de l’École et de la jeunesse.

Seigneur qui as promis d’exalter les humbles et de faire briller comme des étoiles
pour l’éternité ceux qui enseignent la justice à un grand nombre, daigne glorifier ton Serviteur Frère Victorino,
apôtre infatigable de l’enfance et de la jeunesse et de faire resplendir son nom parmi ceux des saints.

Multiplie tes grâces en faveur des fidèles qui te supplient en te rappelant la vertu qu’il a pratiquée sur la terre.

Qu’il nous soit donné de voir un jour la sainte Église honorer sa mémoire et nous offrir en lui un nouveau modèle à imiter et un protecteur de plus qui nous secourt dans la fatigue et les peines et qui nous aide à parvenir à la béatitude du ciel.

Amen.

Notre Père, Je vous salue Marie et Gloire au Père…
(Approuvée – À usage privé)

 

victorinodelasalle.org



 

This post is also available in: es en it