1

District de France – AMEL 2022 : D’engagements en engagements

L’Assemblée de la Mission Éducative Lasallienne (AMEL) s’est déroulée du 11 au 14 juillet dernier au sein de l’ensemble scolaire du Likès à Quimper. Ce rendez-vous fixé tous les quatre ans permet à environ 80 acteurs du réseau (un tiers de Frères et deux tiers de laïcs) à la fois d’encourager les nouvelles orientations de la mission et de fixer le nouveau cap pour les années à venir.

Que signifie être éducateur lasallien aujourd’hui ? Comment maintenir le développement d’une pédagogie inspirante ? Les témoignages de Monseigneur Rivière, de Philippe Paré (Directeur du Diocèse de Lyon) et de Jean-Jacques Erceau (Secrétaire général des congrégations) ont été l’un des fils rouges qui ont guidé l’avancée de nos réflexions quotidiennes. Ils ont également permis de tester la perception extérieure de notre réseau.

« ÉDUQUER EN ÉVANGÉLISANT ET  ÉVANGÉLISER EN ÉDUQUANT »

« Éduquer en évangélisant et évangéliser en éduquant » est avant tout une posture de l’exemplarité de la mission. « Vous ne ferez pas de différence entre les affaires de votre salut et celles de votre emploi. » Cette citation du fondateur résume en une phrase l’instruction orientée vers Dieu et donne la tonalité de ce rassemblement.

Les axes d’orientation

Prospective et vitalité de la mission, culture de l’engagement et de l’accompagnement, évangélisation, service orienté vers les plus pauvres et enfin, dynamique de la Fraternité éducative La Salle qui fête ses 12 années d’existence. Autant d’orientations à prendre pour que les 15 000 membres du réseau français restent engagés et épanouis dans la mission et que les 150 000 jeunes accueillis en cette nouvelle année scolaire trouvent en nous un accompagnement spirituel et professionnel incarné par chacun des adultes responsables.

Sur le plan international, il a également été question de reconduire toutes les actions en faveur des établissements lasalliens du Liban, pays confronté depuis deux ans à une crise économique, sociale et politique désastreuse, mais aussi de suivre les chemins ouverts par le 46ème Chapitre des Frères, lesquels se sont réunis en assemblée internationale à Rome en mai dernier (voir la Rubrique 3).

L’AMEL a laissé place au Chapitre des Frères venus de toute la France, qui ont entériné durant trois jours en plénière les axes d’orientation. Le cap est donné !

Par Lionel Fauthoux
lasallefrance.fr