Ensemble, c’est mieux !

Ensemble, c’est mieux !

Par: F. Enrico Muller, FSC (Scampia, Italie)


Questa immagine ha l'attributo alt vuoto; il nome del file è WhatsApp-Image-2020-05-22-at-16.38.44-300x200.jpeg

En tant que communauté lasallienne et en tant que ministères éducatifs lasalliens, nous, partie intégrante de la coopérative lasallienne Occhi Aperti (yeux ouverts) et de l’association Arrevutammoce, nous sommes trouvés, comme tout le monde, touchés et dépassés par la pandémie.

Comme vous tous, nous avons connu la peur, la frustration, l’éloignement, le silence… Mais les voix des personnes que le Seigneur a placées à nos côtés et qu’il nous a confiées nous ont ramenés à la réalité de notre appel qui doit imprégner et façonner notre vie de Chrétiens et de Lasalliens.

En tant que communauté, nous avons immédiatement commencé à travailler avec les Sœurs de la Providence du Père Scrosoppi, avec les Jésuites et avec les associations Chi Rom et Chi No et Magma pour répondre aux besoins de nos frères et sœurs roms, mais aussi d’autres personnes.

Questa immagine ha l'attributo alt vuoto; il nome del file è 90761535_102884814699316_6066566470089834496_n.png

Le groupe que nous avons créé s’appelle BAM, Brigata dell’Appoggio Mutuo (Brigade d’entraide). Ces derniers mois, nous avons distribué des colis alimentaires tous les 10 à 12 jours environ, aux familles roms de Scampia et de Secondigliano et à certaines familles napolitaines, à savoir à un total de 1 400 personnes, tout cela en trouvant, parmi nos amis et grâce à des campagnes de financement, les fonds nécessaires pour acheter de la nourriture, des détergents et tout ce qui est nécessaire pour les enfants jusqu’à 2 ans.

L’action de notre communauté lasallienne s’est toujours tournée vers les Roms de Giugliano en Campanie, une ville située à environ 7 kilomètres de Scampia. Giuliano compte près de 150 familles, toutes très nombreuses, et nous avons réussi à effectuer trois distributions de nourriture et de produits d’hygiène personnelle.

Occhi Aperti accompagne également les étudiants de l’école de la deuxième chance « IO VALGO » (J’ai de la valeur) dans la préparation de l’examen de licence à travers l’enseignement à distance, afin que les étudiants puissent préparer les mémoires qu’ils doivent présenter à la fin de cette année scolaire inhabituelle.

Questa immagine ha l'attributo alt vuoto; il nome del file è 91430371_104981884489609_539530725116870656_n.png

Une autre initiative prise par les membres lasalliens d’Occhi Aperti a été développée dans le district de Vomero en collaboration avec d’autres réalités : le Centre de Pastorale des Jeunes de Shekinà, les Scouts de la ville de Naples et l’Association « Soyez un touriste dans votre ville », pour aider les familles en difficulté économique pendant la pandémie. L’initiative est liée à l’expérience de « l’atelier de solidarité et de bénévolat » pour les jeunes que le Centre de Pastorale des Jeunes et les Scouts mènent à bien depuis longtemps, mais qui s’est avérée une nouveauté dans la manière de la gérer, en raison de l’extraordinaire motivation issue de la pandémie, mais également des nouvelles collaborations.

Les réseaux sociaux ont été le moyen choisi pour promouvoir l’initiative partout et inviter au don de produits de première nécessité pouvant être apportés par des particuliers au Centre des Jeunes ou collectés chaque semaine dans des magasins ou des condominiums par les bénévoles, ou encore confiés au « service de taxi social », qui regroupe des chauffeurs de taxi volontaires pour collecter des « sacs de nourriture » et les livrer au Centre.

La réponse, tant des bénévoles que des donateurs, a franchi la frontière du quartier et a impliqué des habitants de Melito, Casoria, Giugliano… des villes de la région de Naples.

Questa immagine ha l'attributo alt vuoto; il nome del file è WhatsApp-Image-2020-05-22-at-16.38.44-1-300x200.jpeg

Les réseaux sociaux ont également permis aux personnes en difficulté de connaître cette opportunité et de venir pour la distribution hebdomadaire : des familles napolitaines, mais aussi ukrainiennes, cingalaises, marocaines, roms…

Cette occasion a également créé un pont entre les quartiers de Naples, en particulier avec Scampia, qui est un quartier peu connu et, en tant que banlieue, peu respecté.

La créativité des personnes ne connaît pas de limites. Une mère a écrit une lettre pour inviter d’autres mères à ne pas recevoir de cadeaux pour la fête des Mères, mais à donner la somme pour un sac de nourriture solidaire.

Bien sûr, les personnes vulnérables sont également celles qui montrent l’exemple. Un monsieur venu chercher un « sac de nourriture » est revenu la semaine suivante pour nous donner un peu d’huile qu’il avait reçue afin que d’autres puissent en profiter.

Dans les deux cas, un réseau plus large a été créé, notamment avec la paroisse Caritas, pour répondre efficacement aux personnes les plus nécessiteuses.


L’Italie compte 18 écoles à tous les niveaux, 1 foyer d’étudiants universitaires, 1 centre pastoral, 2 activités socio-éducatives, 1 fédération appelée Considera qui comprend 17 établissements du troisième secteur, 24 communautés avec environ 134 Frères, environ 30 Associés dans 5 Communautés, 46 membres Signum Fidei dans 8 Communautés, près de 7 000 élèves et 1 000 Partenaires lasalliens.

Le seul endroit hors de France où le Fondateur a envoyé des Frères est à Rome, alors dans l’État du Vatican, en 1702. En Italie du Nord (Turin), les Frères ont été appelés par Carlo Felice, en 1829.

En Italie, qui jusqu’en 1861 était divisée en États autonomes, les Frères ont pu s’installer dans de nombreuses villes de la péninsule.

Parmi les villes qui, dans le passé, ont bénéficié de la présence éducative des Frères, nous pouvons citer Ferrara, Venezia, Benevento, Fano, mais également la Libye, Rhodes, la Grèce et l’Érythrée à l’étranger.

En 2003, les deux provinces de La Salle de Turin et de Rome se sont unies en une seule.