Histoire et légende à l’origine de la dévotion à Notre Dame de l’étoile.

Histoire et légende à l’origine de la dévotion à Notre Dame de l’étoile.

On raconte qu’en l’an 1060, deux moines bénédictins, se promenant près de la côte normande en France, découvrirent un endroit magnifique d’où ils pouvaient voir l’océan Atlantique. L’un d’eux s’allongea dans une barque sur la plage, l’autre sur la terre ferme.

Le lendemain matin, à cause du vent, l’embarcation, avec le moine à son bord, était arrivée en Angleterre. Frère Roger, se réveillant et ne trouvant pas son compagnon de voyage, invoqua avec tristesse l’aide de Marie. Dans un rêve, il eut alors une vision : une étoile tombée du ciel brûla la forêt, et une voix, la voix de Marie, lui demanda de construire un sanctuaire en son honneur à cet endroit. Il érigea une petite cabane pour répondre à la volonté de Marie.

Avec le temps, une petite abbaye fut construite. Quelque temps plus tard, le roi d’Angleterre, Guillaume le Conquérant, transforma la petite chapelle en monastère, faisant don de terres et aidant Frère Roger, à qui il dit également que son compagnon, qu’il croyait perdu, se trouvait en Angleterre et avait été nommé évêque de Salisbury.

Pendant plusieurs siècles, ce lieu devint l’un des plus importants centres de dévotion mariale. En souvenir de la vision qu’eut le moine Roger, cette église et l’image qui y est vénérée, reçurent le nom de « Notre-Dame de l’Étoile ».

Malheureusement, au cours des siècles suivants et compte tenu des conditions politiques, religieuses et économiques du pays, l’Église et le monastère ont subi des persécutions, des destructions et des abandons. En 1842, l’endroit était pratiquement en ruines. En 1844, l’évêque de Coutances, à la demande des Sœurs des Écoles Chrétiennes de la Miséricorde, achetèrent le site pour fonder la Congrégation des Frères du même nom. L’endroit a été reconstruit depuis.

En 1938, ces Frères, peu nombreux, demandèrent à être incorporés dans l’Institut des Frères des Écoles Chrétiennes, et c’est ainsi que les Frères Lasalliens reprirent l’Abbaye de Notre Dame de l’Étoile.

Le 1er mai 1960, à l’occasion du neuvième centenaire de la fondation de l’Abbaye de Montebourg, par la volonté de Jean XXIII et en présence du Supérieur général des Frères des Écoles Chrétiennes, Nicet-Joseph, le couronnement pontifical de Notre-Dame de l’Étoile est solennellement célébré, la déclarant « Reine et Mère et Patronne universelle des Écoles Chrétiennes ».  

Il convient de mentionner que la couronne d’or, dont la statue fut couronnée, le sceptre d’or et la couronne de l’Enfant Jésus ont été fabriqués au Mexique par un artisan mexicain et que leur coût a été payé par les élèves des écoles de la République mexicaine.

Ilaria Iadeluca
Service de la communication et de la technologie
Institut des Frères des Écoles Chrétiennes – Rome (Italie)