Initiative Covid-19 au Rwanda

F. Ferdinand Biziyaremye
Membre de la CIAMEL et directeur de la Communauté régionale d’Abidjan


Questa immagine ha l'attributo alt vuoto; il nome del file è rwanda1.png

La Délégation du Rwanda fait partie de la Région Lasallienne d’Afrique et Madagascar (RELAF). Elle est fondée depuis 1953 et elle compte actuellement 5 communautés et 6 œuvres qui sont les suivantes :

  • La communauté De La Salle Byumba au Nord du pays gère deux œuvres :
  • Teacher Training Center (TTC De La Salle) qui est une école de formation des instituteurs des écoles primaires ; et
  • Académie De La Salle qui est une école maternelle, Primaire et premier cycle du secondaire.
  • La Communauté Notre Dame des Pauvres Kisaro, qui est aussi au Nord du pays, œuvre à l’Ecole Saint Jean Baptiste De La Salle Kirenge qui a aussi les trois options : maternelle, primaire et le premier cycle du secondaire.
  • La communauté Saint Joseph Nyundo est à l’Ouest du pays à la frontière avec la République Démocratique du Congo. Elle s’occupe de la gestion d’une Ecole d’Art qui est le seule en son genre dans tout le pays.
  • La communauté Saint Paul Rokomo est à l’Est du pays et elle est une maison de formation pour les postulants.
  • La Fraternité De La Salle Butare est située au Sud du pays. Elle a pour mission la gestion du centre INTIGANDA. Le Centre INTIGANDA a aussi pour mission d’accueil, de formation et de réinsertion socio-familiale et professionnelle des enfants vivant dans la rue.

Questa immagine ha l'attributo alt vuoto; il nome del file è rwanda1.png

Dans ces jours de la crise sanitaire causé par la pandémie de Covid-19, le centre a envoyé quelqu’un enfants qui étaient à l’internat dans leurs familles sous l’ordre de l’Etat en vue d’éviter des contaminations massives au cas où par l’accident il y aurait un cas dans le groupe.

Questa immagine ha l'attributo alt vuoto; il nome del file è rwanda3.png

L’un des causes qui poussent les enfants à aller dans la rue sont multiple, mais la pauvreté des familles principale. Ces familles qui vivaient des petits travails journaliers, avec le confinement tout est fini. Le grand risque est le retour massif des enfants dans les rues. Ce qui commence à se faire remarquer. Le Centre ne disposant pas les moyens suffisants pour leur aider en restant dans leurs familles, elle a trouvé une personne de bonne volonté pour soutenir une soixantaine de familles en leur donnant des vivres (haricots, farines, Riz et du savon). La distribution de ces vivres et matérielles d’hygiène a été faite par le personnel du centre en visitant chaque famille. La famille la plus éloignée du centre est situé à 133 km de la ville de Butare où se trouve le centre INTIGANDA. Nous rappelons que le centre accompagne pour cette années 166 enfants qui sont encore à l’école primaire, secondaire et la formation professionnelle dont 57 qui était à l’internant au centre et les autres sont suivi étant dans les familles.