1

RELAL – 1er Congrès des Volontaires lasalliens

Trente-huit participants de huit pays, garantissant la présence de tous les Districts lasalliens qui composent la région lasallienne d’Amérique latine, se sont réunis à Cochabamba, en Bolivie, du 6 au 9 juillet de cette année, pour le 1er Congrès des Volontaires lasalliens. Ce groupe diversifié, affichant une participation féminine significative, qui réunissait également des Frères, des laïcs, des membres de Fondations, de la pastorale des jeunes et des Volontaires lasalliens, a rendu possible cette rencontre formative et fraternelle qui est née du travail du réseau de volontaires RELAL, et avec laquelle on espérait commencer à tracer une voie pour répondre à la nécessité de renforcer les équipes de direction des volontaires.

Les différentes réflexions et discussions menées par le réseau au cours des dernières années ont mûri en une stratégie à trois volets : se rapprocher, se rencontrer et se projeter. Pendant les années de la pandémie, on a profité de l’essor de la virtualité pour entamer un rapprochement avec chacun des Districts afin de comprendre le mode de fonctionnement des différentes œuvres de volontariat et de leurs équipes de direction respectives, permettant ainsi d’identifier les thèmes et besoins qui pourraient être traités lors du premier Congrès des Volontaires Lasalliens, ce qui consoliderait le moment de « se retrouver ».

L’ouverture de l’événement était entre les mains de Dieu, avec des participants et des hôtes qui se sont préparés à une célébration eucharistique marquée par des rythmes et des symboles latino-américains. Dès ce premier moment, de petits pots en terre ont été placés sur l’autel, qui ont peu à peu marqué le symbole principal qui guide le développement de l’événement et évoque la figure d’un Dieu Potier : tout est placé entre ses mains, afin que, à travers les différentes expositions, les dialogues, les expériences visitées et les ateliers réalisés, on puisse trouver la précision conceptuelle qui permet d’exprimer les défis et les possibilités du volontariat lasallien dans la région.

Martin Digilio, Conseiller général, a rappelé le paragraphe 77 de Fratelli Tutti : « Nous jouissons d’un espace de coresponsabilité capable d’initier et de générer de nouveaux processus et transformations. Prenons une part active à la réhabilitation et au soulagement des sociétés blessées ». Partant de l’idée d’être une partie active, les participants ont été introduits jour après jour aux différents thèmes du Congrès, tels que : le volontariat à partir du charisme lasallien, être un volontaire lasallien, la durabilité économique, la collecte de fonds et le volontariat professionnel. Les témoignages et l’échange d’expériences ont également été essentiels pour éveiller une sensibilité particulière dans tout le groupe participant, ce qui nous a permis de nous rappeler cette noble idée que nous pouvons aussi transmettre aux autres, permettant ainsi le partage de quelques expériences en dehors du monde lasallien :   Mario Aroyo Olguin, Missionnaire mariste, et Anne-Sofie Fog, Coordinatrice du MS Danemark pour le volontariat en Amérique latine, ont partagé une partie de l’intimité de leurs organisations et de leur fonctionnement pour nourrir les thèmes du Congrès.

Les organisateurs et les participants, réunis en un seul groupe et soutenus par une équipe d’accueil chaleureuse, ont mené à bien jour après jour, le programme proposé. L’intégration a été facilitée, comme s’ils étaient tous frères et sœurs, et les dialogues ont été fluides dans les couloirs, au cours des différents partages à table, tout comme au moment de la célébration le soir. La joie d’une fête latino-américaine qui a été longtemps éclipsée par la pandémie.

Des réflexions profondes ont résonné tout au long de l’événement et sont restées à l’esprit des personnes présentes, lesquelles ont exprimé des motivations toujours plus fortes pour retourner dans leurs Districts avec la ferme idée de renforcer le volontariat et d’être l’interface entre les membres du réseau et l’Institut lui-même. Le Congrès a donc permis de former une sorte de roue d’alliances, qui permet de voir l’enchaînement du troisième moment, celui de se projeter, et qui affirme la continuité du travail en réseau. La force et le potentiel du travail volontaire dans la région ont été confirmés par une série d’accords qui sont entre les mains du Secrétaire régional. Avec la présence remarquée du Responsable des affaires de volontariat international de la Fondation De la Salle Solidarietà Internazionale ONLUS, le Congrès s’est achevé par le renforcement des liens entre les membres du réseau et sa liaison à Rome, pour le travail futur sur les questions de volontariat et les défis identifiés à partir de là.

L’ensemble du groupe a également décidé de rassembler les résultats du congrès dans une synthèse, ce qui permettra à chacun des participants de partager facilement et de socialiser au sein de chacun des Districts les apprentissages et les défis rencontrés. Dans cette synthèse, la figure du pot d’argile est apparue une fois de plus comme une métaphore vivante qui, à travers le processus créatif de l’artisan, nous relie à ce que nous avons vécu au cours de ce Congrès. À présent, ce sont les membres de l’événement qui trouvent dans le volontariat lasallien une expression claire du charisme et la possibilité d’une argile sacrée susceptible d’être modelée. Le résumé peut être consulté sur le site de l’événement : https://congresodevoluntariado.org/

F. Vinicio Gonzalez
Secrétaire régional pour la Mission, la Gestion et l’Organisation