1

Un engagement des Lasalliens des Antilles-Mexique du Sud

Le 12 octobre 2021, dans le cadre du mois lasallien pour la paix, les communautés et les institutions éducatives du Mexique et des Antilles, appartenant à l’Institut des Frères des Écoles Chrétiennes (La Salle), ont tenu une eucharistie de pardon et de réconciliation, où ils ont réitéré leur engagement à générer des communautés sûres pour toutes les personnes qui font partie de l’Institut et à agir avec une tolérance zéro pour tout acte d’abus ou de discrimination.

Conscients du passé et dans un esprit de réconciliation, ils ont demandé pardon à tous ceux qui ont souffert de harcèlement, d’abus sexuels, de violence ou de discrimination de la part d’un membre de l’Église ou de la Communauté lasallienne et à ceux qui n’ont pas été suffisamment accompagnés; ils ont également exprimé leur solidarité aux victimes et à leurs familles pour la douleur causée et ont prié pour la guérison intégrale des personnes affectées ; et ils ont demandé que  l’Église les traite avec empathie, sagesse et compassion.

L’Eucharistie du pardon et de la réconciliation fait partie des engagements pris par les institutions éducatives lasalliennes :

  1. Transformer les structures ecclésiales et éducatives -marquées dans certains cas par le silence et l’indifférence-, pour garantir le respect des procédures, la vérité et la justice ; en collaborant dans tous les cas avec les autorités ecclésiales et civiles pour établir les responsabilités correspondantes.
  • Écouter et s’occuper des victimes avec respect, dignité et proximité, à travers un espace spécialisé qui fournisse un accompagnement et favorise des processus personnalisés de guérison intégrale, en garantissant leur honneur.
  • Avancer de manière opportune et rapide dans l’intégration de protocoles plus rigoureux dans les processus de sélection, de formation et de permanence des Frères et Partenaires et de ceux qui composent les Communautés éducatives et de Formation.
  • Renforcer, selon les principes de tolérance zéro et de non-répétition, les protocoles de prévention, de détection, d’attention et de sanction des actes de harcèlement, d’abus, de violence et de discrimination.
  • Promouvoir, par le biais du programme « Communauté sûre », une culture de prévention, de respect, de soins et de protection, en particulier pour les enfants et les adolescents.
  • Renforcer les mécanismes et les actions concrètes d’attention, d’accompagnement et de réparation envers victimes.

« Dans cette Eucharistie de pardon et de réconciliation, dans laquelle nous demandons à Dieu de reconstruire la fraternité et la paix en tant que témoins de l’Évangile, porteurs de bonnes et joyeuses nouvelles, nous voulons exprimer à tous les enfants, adolescents et jeunes, ainsi qu’aux adultes vulnérables, notre engagement à continuer à construire des Communautés sûres où l’on vit la bienveillance, la communion, la confiance et l’attention aux autres, la fraternité, le respect et la liberté, la joie de la présence de Dieu et de son Évangile, en incarnant la culture de la rencontre et de l’attention », a commenté Fr. Pedro Álvarez Arenas, Visiteur du District des Antilles-Mexique Sud.