Communiqué n° 19

10 de octobre de 2019 admin1


Communiqué n° 19


Il y a de cela quelques jours, j’ai eu l’occasion de partager avec des lasalliens au Mexique la célébration de l’engagement de l’Association de Lourdes Lavaniegos. Lourdes est une Lasallienne très motivée, elle est aussi rectrice de l’Université La Salle de Pachuca. Depuis le début de cette année un groupe d’enseignants a commencé une expérience de communauté dans cette œuvre lasallienne. Elle a été accompagnée dans cette démarche par le Frère Pedro Orbezua. A la fin d’une retraite pour plus de 60 éducateurs et Frères, elle a lu le texte suivant

Fórmula de compromiso de Asociación

Dieu un et trine: tu m’as donné le don de la vie, tu m’as montré comment le vivre et tu m’accompagnes sur le chemin. Conscient de ta présence, après un processus de discernement et de dialogue avec mon mari, devant toi et ceux qui m’entourent, je veux répondre à ton appel.
Et, pour cet effet, moi, María de Lourdes Lavaniegos González, je m’engage à :
 
Collaborer avec les Frères des Écoles Chrétiennes et les laïcs lasalliens, ensemble et par association, dans la mission d’éduquer les personnes que tu as confiées à nos soins, en accordant une attention toute particulière aux plus pauvres.

Veiller sur mon développement spirituel en partageant ma foi avec ceux qui m’entourent.

Avoir les yeux fixés sur tes signes, le cœur éclairé par la prière et les mains prêtes pour répondre à ce qu’on pourrait me demander.
Je promets de remplir cet engagement pendant un an.
 
Seigneur, accorde-moi l’humilité, la prudence et la sagesse pour que ta grandeur devienne transparente à travers mon travail quotidien et contribue à la construction du Royaume d’amour auquel tu nous appelles.
Donne-moi la force de ton Esprit pour être témoin fidèle de ta vérité avec tous les Lasalliens du monde.

En foi de quoi, j’ai signé. Fait à Tetela, Cuernavaca, le 28 septembre 2019.

A la fin de la cérémonie, je lui ai demandé de m’expliquer les motivations qui l’avaient conduit à faire ce pas :

“Les tâches du Directeur d’une œuvre lasallienne, telles que je les conçois, sont triples : premièrement, qu’il y ait une stabilité pour ne pas se préoccuper des petites choses et ainsi se consacrer entièrement à l’éducation, comme l’a vécu le Fondateur ; deuxièmement, que  » l’école aille bien « , comme il l’a marquée ; troisièmement, qu’il y ait une communauté de maîtres qui, vivant le charisme, nourrisse et renforce les relations à l’école.

La première tâche est accomplie avec un bon cours d’administration et est facilement testé, l’audit des résultats financiers. Le second est fait avec la formation des enseignants et est testé, pas si facilement, par le biais de l’évaluation des élèves. Mais la troisième, qui offre fond et profondeur aux deux autres et qui est vraiment l’origine de l’éducation lasallienne, ne peut être prouvée, parce qu’une vraie communauté est l’union des cœurs qui vibrent en même temps et qui ne peuvent être vus à l’œil nu… il n’y a aucune certitude.

Quand on lit « C’est une bonne norme de conduite de ne pas faire de distinction entre les affaires de son état et les problèmes de son propre salut et de sa propre perfection… ». (R.P.3.0.3) et en écoutant le Frère Schieler nous demandant de former des communautés de foi, vous ne pouvez pas fermer les yeux et les oreilles si vous voulez être lasallien.

C’est pourquoi j’ai demandé à faire une promesse explicite d’association, en détaillant les raisons de mon discernement :

  • Parce que je suis faible et que je dois m’engager sérieusement à développer ma spiritualité pour la diffuser.
  • Parce qu’à Pachuca, bien que nous soyons bien accompagnés par la communauté des Frères de Mexique ; dans le cheminement quotidien, il n’y a personne qui soit « mémoire et garantie » du charisme, et il est facile de se tromper de manière imperceptible, c’est pourquoi une communauté associée rendrait un précieux service.
  • Parce que la communauté des éducateurs, pour avoir une identité, exige de nous que nous fassions clairement savoir que nous faisons partie de l’Institut des Frères des Écoles Chrétiennes et que, si cela nous protège, cela nous oblige aussi à une obéissance au dialogue qui nous permette de rester unis dans la diversité.
  • Parce que nous avons besoin de révéler aux Frères notre situation de laïcs, parce que parfois ils ne la perçoivent pas et l’ignorent.
  • Parce que notre Église locale doit nous prendre au sérieux en tant que communauté qui construit le Royaume de Dieu.
  • Parce que la société multireligieuse qui nous abrite doit remarquer que notre intention éducative part de l’inspiration chrétienne qui nous définit et qu’elle est une option inclusive et pertinente dans le monde actuel.

Hace unos días hice la promesa explícita de asociarme con los lasallistas del mundo, fue un día de fuertes emociones: nerviosismo, alegría; pero sobre todo un día en el que me supe acompañada por los Hermanos, por mi esposo y por los queridos miembros de la comunidad de asociados que va creciendo poco a poco en nuestra Universidad.  Espero ser la primera de muchos y bueno, alguien tenía que empezar.

Il y a quelques jours,, j’ai fait la promesse explicite de m’associer aux Lasalliens du monde, ce fut une journée d’émotions fortes: nervosité, joie; mais surtout ce fut une journée où j’étais accompagnée par les Frères, par mon mari et par les chers membres de la communauté des associés qui se développe peu à peu dans notre Université.  J’espère être le premier d’une longue série, et bien, quelqu’un a dû commencer.

Tout comme je chéris mon acte de mariage, parce qu’un jour nous ressentons le besoin d’annoncer avec des voix fortes et claires notre identité en tant que couple, ainsi je chéris l’acte que j’ai signé hier, parce que j’ai ressenti le besoin d’annoncer que le charisme lasallien a pénétré dans mes os et pour moi, le dire de manière forte et claire signifie « ne pas faire de distinction entre les choses propres à mon état et celles de mon salut.

Lourdes Lavaniegos, Pachuca, Mexique.”


Comme d’habitude, nous vous invitons à partager quelques questions :
1 – Comment pouvons nous « former et vivre la communauté de foi » ?
2 – Qu’est-ce qui vous interpelle dans ce témoignage ?

Rome, le 15 octobre 2019
Mme Heather Ruple Gilson et Frère Paco Chiva,
Secrétaires de l’Association.


Autres communiqués