Journée mondiale de l’enfance

Journée mondiale de l’enfance

20 Novembre 2020

« Dieu vient, et le signe de sa présence est celui de la faiblesse d’un enfant, de la pauvreté d’un étranger ».[1]



Chers Frères, Partenaires, et Membres de la Famille Lasallienne,

Aujourd’hui est la Journée mondiale de l’enfance des Nations unies.  Aujourd’hui, nous nous joignons à nos sœurs et frères du monde entier pour promouvoir le rapprochement international, la sensibilisation des enfants du monde entier et l’amélioration du bien-être des enfants.

Conscient que toute personne est créée à l’image et à la ressemblance de Dieu et fidèle à l’appel de l’Esprit Saint, l’Institut place la défense des droits de l’enfant au centre de sa mission d’éducation humaine et chrétienne.  La Déclaration et la Convention des Nations Unies sur les droits de l’enfant guident les décisions de politique éducative de l’Institut, des Districts et des communautés éducatives lasalliennes. Nous formons les élèves à sauvegarder ces droits, à promouvoir la justice et la paix et à veiller à l’intégrité de la création.

Dans le cadre de notre engagement général à défendre les droits des enfants et dans le contexte de l’annonce de la Bonne Nouvelle aux pauvres, le droit à l’éducation des enfants de sexe féminin est d’une importance cruciale, en particulier dans les pays en développement. Je suis reconnaissant envers les nombreux éducateurs et les communautés éducatives lasalliennes qui, chaque jour, apportent aux filles les valeurs et les compétences nécessaires pour vivre pleinement leur vie.

L’année dernière, le Secrétariat pour la solidarité et le développement a lancé « Le chemin vers l’égalité des sexes commence par l’éducation des filles« , une lettre-plaidoyer qui a été approuvée par 35 organisations lasalliennes du monde entier.  Le Secrétariat continue à identifier les besoins et à assurer le financement de projets qui offrent des bourses d’études, des logements, des soins de santé, la prévention de la violence sexiste et l’aide aux victimes, l’autonomisation des femmes et la formation technique dans des dizaines de pays du monde entier.

Je vous encourage à continuer de chercher des moyens créatifs de garantir les droits à l’éducation de tous les enfants, en particulier des filles. Unissons nos voix et orientons davantage nos actions vers les filles et les jeunes femmes qui souhaitent vivre à l’abri de la violence sexiste, de l’inégalité, des pratiques néfastes, du VIH et du sida[2]. Faisons-en sorte que nos communautés éducatives lasalliennes continuent à répondre aux aspirations éducatives des enfants pauvres, et en particulier des filles pauvres.

Frère Robert Schieler, FSC
Supérieur général


[1] Campos, Miguel, FSC & Sauvage, Michel, FSC. Trouver Dieu dans la profondeur de l’esprit et du cœur : Explication de la méthode d’oraison de Saint Jean-Baptiste de La Salle, p. 231.

[2] (cf. Rapport de Nations Unies : Journée internationale de la fille, 11 Octobre).



Nous t’invitons à te rappeler et à utiliser les illustrations sur les droits de l’enfant que nous avons publiées dans l’Intercom n°152