Nouvelle publication de l’OIEC

Nouvelle publication de l’OIEC

Auteur du texte : Frère Juan Antonio Ojeda FSC

L’Office est une organisation internationale catholique ayant pour buts de participer à la mission de l’Eglise en promouvant dans le monde un projet éducatif d’inspiration catholique (http://oiecinternational.com/fr/).


Les Frères Juan Antonio Ojeda (le responsable des projets de l’OIEC) et Manuel Jesús Ceballos, avec la collaboration du professeur Beatriz Ramírez, au nom de l’OIEC (l’Office international de l’enseignement catholique), ont coordonné la préparation du livre-reportage intitulé : « Luces para el camino. PACTO EDUCATIVO GLOBAL. Una educación de, con y para todos. Hacia una sociedad más fraterna, solidaria y sostenible » (Lumières pour la route. UN COMPACT MONDIAL POUR L’ÉDUCATION. Une éducation de, avec et pour tous. Vers une société plus fraternelle, solidaire et durable).

Face à l’appel du Pape François à construire un Pacte mondial pour l’éducation entre nous tous, l’OIEC, avec d’autres organisations et entités, s’est mobilisé pour recueillir les opinions de différentes personnes dans le monde (étudiants, enseignants, parents, directeurs, ministres de l’éducation, délégués épiscopaux de l’éducation), d’institutions religieuses dédiées à l’éducation et d’experts internationaux. Il s’agissait de recueillir les différents points de vue quant à ce qu’il faut faire pour surmonter les difficultés et les résistances, ce qu’il faut changer en matière d’éducation afin de construire un monde plus humain, plus fraternel, plus solidaire et plus durable, sur la manière dont il faut se concentrer sur les personnes et les éduquer intégralement de l’intérieur, ainsi que d’autres lumières pour le chemin à emprunter pour se diriger vers une telle alliance.

De même, en réponse à l’appel du Pape à créer le « village mondial de l’éducation », le livre comprend des projets et programmes qui nous montrent la voie et démontrent qu’il est possible d’améliorer le droit à l’éducation, de construire une culture de la paix ou de tisser une solidarité ou de prendre soin de la maison commune. Des projets qui responsabilisent les enfants ainsi que les jeunes et leur permettent de travailler avec d’autres, quels que soient leur territoire, leur culture, leur race, leur religion ou leur économie, pour apprendre à être, à vivre ensemble, à apprendre, à faire, à s’occuper de la « maison commune ». Des projets qui transforment leur existence et leur contexte de vie, qu’ils abordent de manière critique, créative et collaborative.

Cet ouvrage est un lieu de rencontre, un lieu d’écoute humble qui nous amène à dialoguer et comprendre ce que les autres nous apportent, avec la volonté de travailler ensemble à la construction du pacte. Il s’agit d’un livre qui nous inspire et nous appelle à apporter une lumière nouvelle, qui nous pousse à décider ensemble et par consensus. Il est urgent de passer de l’inaction à l’action. Il est urgent que nous nous impliquions tous dans l’amélioration de l’éducation et que celle-ci soit de qualité. Reconstruisons ensemble cette alliance ! Mobilisons-nous. Encourageons la recherche et le débat dans nos écoles et avec les autres. Apportons des solutions, des éclairages qui soient valables et acceptables pour tous.

Il s’agit donc d’un livre à compléter et à retravailler au sein même de nos communautés et de nos contextes, en créant des groupes de réflexion entre les différents agents éducatifs et sociaux. Dans divers groupes au sein de l’école elle-même ou du réseau scolaire, avec d’autres écoles catholiques ou non catholiques, avec d’autres entités publiques ou privées. Ce qui est primordial est de se rencontrer, de dialoguer et d’avancer ensemble afin de parvenir à une meilleure éducation pour tous et ensemble.

Nous vous invitons à le partager généreusement et à le considérer comme une source d’inspiration pour continuer à éclairer cette route vers le pacte et nous mobiliser pour passer bientôt à l’action, en bâtissant ensemble un nouveau scénario éducatif dans chaque recoin du monde, sans négliger ni exclure personne.