Bulletin de l’Institut n° 259

Bulletin de l’Institut n° 259

À propos de la Région lasallienne d’Amérique latine – RELAL

[Note du service de communication de Rome]


Compte tenu de la situation actuelle qui touche la grande majorité des pays du monde, nous tenons à préciser que le Bulletin de l’Institut n° 259 est déjà imprimé mais qu’il n’a pas été possible de l’envoyer aux Districts. C’est pourquoi nous invitons toute la communauté à le télécharger ou à le lire en ligne.

Le bulletin de l’Institut est une publication des Frères de La Salle qui a commencé à être diffusée en 1904. Ses premières éditions étaient rédigées exclusivement en français et consistaient en un recueil de nouvelles des pays où se trouvaient les Frères à l’époque.

Ce bulletin est édité depuis plus de 100 ans et sa publication n’a été interrompue que pendant la période des deux grandes guerres mondiales. Au fil du temps, les informations  ont été incorporées dans d’autres publications et sont maintenant diffusées sur le web et les réseaux sociaux. Cependant, le bulletin continue d’être présent dans la communication de l’Institut avec des numéros monographiques sur des sujets d’intérêt général, présentant les régions de l’Institut ou développant un fait historique.

Le Bulletin n° 259 d’avril 2020 est consacré à la Región Latinoamericana Lasallista – RELAL (Région Lasallienne d’Amérique latine).

« Dans ce bulletin, nous voulons souligner la diversité culturelle, la créativité et la passion avec lesquelles la mission devient visible dans cette partie du monde lasallien. Cela ne nous empêche pas de reconnaître également les grands défis auxquels sont confrontés les écoles , les universités, les œuvres d'éducation non formelle et les communautés religieuses et éducatives de la RELAL. Ce sont des défis qui découlent de la réalité sociale, religieuse et économique, ainsi que des choix et des conjonctures politiques, des différents pays de la région. »

F. Paulo Petry, Conseiller général pour la RELAL.

En Amérique latine et dans le monde entier, nous, les Lasalliens, continuons de faire en sorte que « de grandes choses soient possibles ».